Les risques psychosociaux en temps de COVID 19

Séances

    Séances à venir

  • 13/07/2020
    09 h 00
    1
    CALENDRIER A DETERMINER AVEC LES PARTICIPANTS
  • Atelier opérationnel pour prévenir les RPS dans cette période
  • Destiné au DRH, DRS, RRH et managers
  • 3 séances de travail en

La santé est un capital qu’il faut protéger, mais elle est aussi le résultat d’une construction. Le travail contribue à cette construction quand les problématiques rencontrées permettent de mobiliser son intelligence, de développer des compétences, ou encore de coopérer avec les autres. Dans cette conception offensive de la santé, où le travail est envisagé comme un « opérateur de santé », Philippe Davezies, enseignant chercheur en santé au travail, distingue trois caractéristiques de la santé : être en forme, se sentir libre, percevoir la suite des événements comme une unité susceptible de faire sens et de constituer une histoire.

La santé est donc un processus dynamique, qui évolue et qui se construit. Et le travail a une place fondamentale dans ce processus. Il est possible de dire que la santé au travail est une succession de compromis entre les exigences de la situation de travail, les caractéristiques du travailleur, ses attentes vis à vis du travail, les objectifs fixés par l’entreprise et par le collectif de travail La santé se « négocie » aussi à l’intérieur des collectifs, ou par le travailleur lui-même dans ses tâches de tous les jours.

De nombreux équilibres qui permettaient de travailler en santé sont remis en jeu. Les facteurs de risques psychosociaux relatifs à l’hyperconnexion, au contact avec les autres (collègues ou clients), ceux relatifs à l’incertitude envers l’avenir se trouvent exacerbés dans le contexte actuel. L’actualité judiciaire a rappelé la nécessité de l’évaluation des risques psychosociaux et leur inscription dans le DUERP.

Nous répondrons avec vous aux questions pratiques suivantes

  • Comment intégrer les craintes suscitées par le COVID-19 sur les lieux de travail dans les facteurs de RPS ?
  • Comment intégrer les conséquences des changements organisationnels comme le télétravail dans l’évaluation des RPS ?
  • Comment les rapports sociaux au travail évoluent et quelles sont les conséquences éventuelles en terme de RPS ?

Nous ciblerons vos problématiques et contextes spécifiques

Un entretien individuel permettra de comprendre vos contextes d’entreprise, en particulier le contexte psychosocial. Puis un process de travail centré sur 3 réunions collectives d’une heure en distanciel suivi d’un accompagnement personnalisé si besoin.

  • Séance 1 : Les facteurs de risques psychosociaux liés aux exigences émotionnelles et rapports sociaux au travail dans la période actuelle.
  • Séance 2 : Les facteurs de risques psychosociaux liés au temps du travail (notamment conciliation vie privée/vie familiale, télétravail) ainsi qu’à l’autonomie dans le travail (prévisibilité, anticipation dans le travail).
  • Séance 3 : La mesure des facteurs de RPS et leur inscription dans la démarche d’évaluation des risques.

Vos livrables

Grille d’analyse des RPS en période de COVID 19 et méthodologie d’intégration dans l’EvRP

L’animation sera réalisée par Régis Guichard, Directeur de Projets. La 1re séance se déroulera dès la deuxième quinzaine de juin, le calendrier sera déterminé en commun avec les membres du groupe

Contribution financière à l’atelier

Le tarif pour les adhérents d’E&P est de 1 000€ H.T., comprenant un entretien en amont, la participation aux 3 séances de travail alimentées par les apports des experts d’E&P, la production des livrables.

Cliquez ici pour vous inscrire 

 

Animé par :

Régis GUICHARD

Informations complémentaires

Atelier

QVT – Diversité – Politiques sociales

Retour aux événements

Contenus suggérés

QVT – Diversité – Politiques sociales

L’évaluation des risques professionnels au redémarrage d’activité (DUER)

Atelier

animé par Régis GUICHARD

La reprise d’activité s’accompagne de nombreux ajustements voire de réorganisations complètes du processus de production. L’évaluation des risques professionnels permet de mesurer les modalités probables de contamination des travailleurs et de mettre en place les mesures de prévention adaptées afin de supprimer ou réduire les risques de contagion sur le lieu de travail ou à l’occasion du travail.

La double crise comme une épreuve ou une opportunité pour les politiques de diversité ?

Atelier

animé par Laurence DE RE-VANNIÈRE, Maud GUY-COQUILLE

La crise a mis l’accent sur des enjeux déjà identifiés pour les politiques de diversité et d’inclusion, parmi lesquels : parentalité, prévention des violences conjugales, écarts dans les conditions de vie et dans l’accès au numérique.

La crise est un révélateur d’inégalités, un facteur d’aggravation et aussi une source de nouveaux écarts et de nouveaux risques de discrimination.

Atelier

(Re-) négocier son accord de télétravail post Covid-19

Atelier

animé par Laurence DE RE-VANNIÈRE, Frédéric GUZY

La crise actuelle est venue percuter le cadre classique du télétravail. Les représentations individuelles et collectives sont bouleversées, le vécu professionnel est radicalement différent. Et les attentes sont encore plus emmêlées que d’habitude, entre considérations professionnelles et situations personnelles.
Les accords de télétravail ont besoin d’être revisités et le plus souvent renégociés. Vous êtes nombreux à vous y atteler.

Construisons les outils pour inciter les salariés à revenir au bureau

Atelier

animé par Frédéric GUZY

La crise sanitaire a contraint certains salariés au télétravail total alors que d’autres se sont trouvés en activité partielle. Les rythmes de travail en ont été fortement impactés selon le maintien ou non des activités ou encore la compatibilité entre vie privée et vie professionnelle. De nouveaux modes d’organisation du travail « tout digital » se sont mis en place permettant aux collaborateurs de réaliser une activité par nature dégradée et inhabituelle. De nouvelles formes d’articulation entre temps de vie privée et professionnelle se sont également installées.

Comment capitaliser sur la crise pour accélérer le développement managérial ?

Atelier

animé par Laurence DE RE-VANNIÈRE, Aine O'DONNELL

Les managers se sont soudainement retrouvés dans des configurations de travail inédites et ont fait face, selon des modalités revisitées et diverses. La période traversée s’est parfois avérée révélatrice d’accélération dans l’adoption de nouvelles façons de manager, mais aussi d’écarts dans les pratiques et les comportements avec le besoin d’un soutien important des managers.

Événement et formation

Ré-inventons les programmes de reconversion pour lutter contre la pénurie des techniciens

Action Lab

animé par Frédérique GERARD, Maud GUY-COQUILLE

______________________
DATE A CONFIRMER
______________________
La pénurie mondiale des techniciens pose de réelles difficultés à de nombreuses entreprises : ambitions et chiffres d’affaires revus à la baisse, retards accumulés dans les livraisons, qualité dégradée, et/ou sur-sollicitation des équipes en interne…

Mettons en oeuvre la Formation en Situation de Travail (AFEST)

Action Lab

animé par Frédérique GERARD, Sophie MARSAUDON

Pour faire face à la mutation des métiers et répondre aux enjeux d’efficacité, vous devez investir davantage et autrement dans le développement des compétences. À ce titre, la formation en situation de travail est une modalité particulièrement intéressante. En élargissant la définition de l’action de formation dans la loi "Avenir professionnel", le législateur ne s’y est pas trompé. L’enjeu désormais consiste à la mettre en œuvre.

débutera le 25 septembre 2020 à 09h30


Trouvons les clés pour concevoir et mettre en oeuvre votre politique d’abondement du CPF

Action Lab

animé par Pascale FOTIUS

______________________
DATE A CONFIRMER
______________________
Le déploiement de la Loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » impose d’aborder différemment la formation, d’en piloter son efficience, son financement…pour répondre aux enjeux d’individualisation et d’employabilité. De nombreuses questions opérationnelles se posent : comment définir et orienter concrètement sa politique d’abondement du CPF ? Avec quelles finalités et quels impacts dont ceux sur la stratégie de financement ? Quel dialogue avec l’ensemble des parties prenantes ? Comment s’assurer que cette politique contribue à l’expérience salarié ?