L’évaluation des risques professionnels au redémarrage d’activité (DUER)

  • Atelier opérationnel pour sécuriser l’EvRP
  • Destiné au DRH, DRS, RRH et managers
  • 3 séances de travail en distanciel

La reprise d’activité s’accompagne de nombreux ajustements voire de réorganisations complètes du processus de production. L’évaluation des risques professionnels permet de mesurer les modalités probables de contamination des travailleurs et de mettre en place les mesures de prévention adaptées afin de supprimer ou réduire les risques de contagion sur le lieu de travail ou à l’occasion du travail.

Au-delà de l’évaluation des risques biologiques liés au COVID-19, il s’agit de mettre à jour les pratiques d’évaluation des risques. Les risques sont ceux directement induits par le COVID-19 et ceux induits indirectement par les nouvelles pratiques au sein de l’entreprise. Les principes généraux d’organisation dictés par la volonté de réduire les risques de propagation (réduction du nombre de personnes présentes dans un même lieu, réduction de la proximité et des croisements, des regroupements de personnes…) vont générer de nouveaux modes de travail. Le télétravail en est l’exemple.

Nous répondrons avec vous aux questions pratiques suivantes

  • Le process d’EvRP classique est-il toujours performant ?
  • Est-ce que les ajustements dans l’organisation rendent le travail plus difficile voire dangereux dans certaines situations ?
  • Les modes d’organisation du travail adoptés au redémarrage d’activité rendent-ils inefficaces certains moyens de prévention des risques ? Par exemple, la rotation est un moyen de réduire les TMS. Cette modalité d’organisation du travail peut être remise en cause pour les besoins de la lutte contre la propagation du virus. Des conflits entre mesures de prévention peuvent surgir à l’occasion du redémarrage d’activité. Le but est d’attirer l’attention sur tous les points de vigilance pour une évaluation des risques complète.

Nous ciblerons vos problématiques et contextes spécifiques

Un entretien individuel permettra de comprendre vos contextes d’entreprise, en particulier le contexte psychosocial. Puis un process de travail centré sur 3 réunions collectives d’une heure en distanciel suivi d’un accompagnement personnalisé si besoin.

  • Séance 1 : Les questions de méthodes de travail seront abordées. De la démarche aux outils de quotation des risques, nous questionnerons le process d’évaluation des risques dans le contexte COVID19.
  • Séance 2 : Les entretiens et la première séance permettront d’établir une première liste de dangers sur lesquels travailler ; dangers soit directement liés au COVID 19 soit indirectement.
  • Séance 3 : Des extraits de documents uniques pourront être partagés, commentés et améliorés. Le but de cette dernière séance est de rendre tangible les résultats des évaluations des risques.

Vos livrables

Un exemple de DUER type et base de documentation sur l’analyse des risques liés au COVID 19.

Contribution financière à l’atelier

Le tarif pour les adhérents d’E&P est de 1 000 € H.T., comprenant un entretien en amont, la participation aux 3 réunions d’une heure en distanciel, la production d’un DUERP type et des pistes d’améliorations de l’EvRP dans cette période.

Cliquez ici pour vous inscrire 

Les ateliers opérationnels inter-entreprises

  • En petits groupes et à distance
  • Angle opérationnel ; un thème par atelier très en lien avec l’actualité et les questions concrètes du moment sur un angle très délimité
  • Echanges et réponses communes pour faire avancer la réflexion de chacun
  • Temps optimisé : séances collectives avec préparation amont des experts E&P sur un mois donné

Contenus suggérés

QVT – Diversité – Politiques sociales

Les risques psychosociaux en temps de COVID 19

Atelier animé par Régis GUICHARD

  • Atelier opérationnel pour prévenir les RPS dans cette période
  • Destiné au DRH, DRS, RRH et managers
  • 3 séances de travail en distanciel
Nous répondrons ensemble aux questions pratiques suivantes :
  • Quelle démarche d’identification des RPS dans une rentrée sociale incertaine ? Comment identifier l’impact du contexte COVID-19 sur la réalisation du travail, les difficultés et leurs éventuelles conséquences en termes de RPS ?
  • Comment retrouver du lien et remettre en marche les collectifs de travail ?
  • Comment intégrer les craintes suscitées par une potentielle seconde vague sur les lieux de travail, dans les facteurs de RPS ?
  • Quelle mesure des RPS possible et quelles actions de prévention sont mises en place ? Quels risques juridiques liés à l’évaluation des RPS dans la période actuelle ?
Vos livrables :
  • Grille d’analyse des RPS en période de COVID-19
  • Exemples d’outils de mesure des RPS, de plans d’actions de prévention à mettre en œuvre éventuellement une méthodologie d’intégration dans l’EvRP si nécessaire.

WEBINAR – A l’heure de la relance : comment agir sur l’organisation du travail et ses espaces ?

Événement Smart Factory animé par Pascale FOTIUS, Carine CHAVAROCHETTE

La forte turbulence des derniers mois réinterroge l’organisation du travail et ses espaces. Le bureau se déplace à la maison. Le flex office, l’open space sont questionnés. On ne peut pas penser l’espace de travail de demain sans penser le travail et son organisation permettant la performance collective. Il s’agit donc de (re)penser les espaces, en interrogeant leurs usages, ce qu’on y fait, ce que l’on veut y faire et pourquoi.

Les choix réalisés pour concevoir et/ou aménager des espaces sont articulés à l’évolution de l’activité. Ces espaces de travail doivent s’adapter à l’organisation du travail et non l’inverse. Comment appréhender la dimension collective du travail post crise ? Pourquoi et comment le travail au bureau renforce cette dimension ? Quel impact sur la Fonction RH et comment agir avec l’ensemble des parties prenantes mobilisées (Direction immobilière, DAF, DRS, Direction de la production) ?

WEBINAR – Café thématique

Événement Smart Factory animé par Carine CHAVAROCHETTE

Les vertus de la confiance sont unanimement louées dans l’univers du management. Pourtant, les pratiques ne sont pas toujours à la hauteur des discours. Il est d’usage de le déplorer et de l’imputer à la psychologie d’individus naturellement méfiants et jaloux de leur pouvoir. Mais il est indéniable que faire confiance implique de prendre un risque. Faire confiance, c’est se rendre vulnérable. L’excès de confiance expose à des échecs et à des reproches de naïveté, voire de crédulité. Toute la difficulté réside dans le fait qu’il n’y a pas de signes clairs de l’excès de confiance, du moins avant qu’il ne soit trop tard. Il importe donc de comprendre par quels processus l’excès de confiance peut se constituer et par quels moyens la vigilance d’une personne ou d’une organisation peut s’endormir. Pour cela, l’exemple extrême des escroqueries est utile parce qu’il met à jour des mécanismes qui sont également à l’œuvre, de manière bien plus discrète, dans le fonctionnement ordinaire des organisations. On y rencontrera également d’intéressants problèmes liés au secret, phénomène omniprésent dans les organisations.

Avec la participation d’Hervé Laroche,

Professeur, Département Management, ESCP Business School (Paris).

Membre du conseil scientifique d’Entreprise&Personnel.

Atelier

La crise : une opportunité pour l’émergence de soft skills spécifiques ?

Atelier animé par Stéphanie KISELMAN, Leslie BONNIN

  • Atelier opérationnel pour définir les soft skills révélées pendant la crise pour en faire un outil managérial
  • Destiné aux DRH, RRH, Responsable Développement RH, Talent Management, Learning & Talent Development
  • 3 séances en distanciel, en interentreprises et experts E&P

La période inédite que nous vivons a placé de nombreux travailleurs dans des situations de travail inhabituelles et souvent contraignantes. Dans les entreprises, des salariés ont fait preuve d’adaptabilité, de réactivité et ont mis en œuvre de nouvelles formes de coopération.

Avant la crise sanitaire, un consensus existait déjà sur la nécessité de développer des compétences comportementales pour contribuer à la performance des organisations. La période actuelle a sans doute été un amplificateur en la matière. L’enjeu est aujourd’hui de capitaliser sur les soft skills mises en œuvre depuis près de 4 mois pour en faire des outils pérennes au service de la performance.

Nous répondrons avec vous aux questions suivantes :
  • Quelles nouvelles compétences ont émergé ?
  • Quelles soft skills seront nécessaires pour demain ?
  • Comment les développer et bien sûr les évaluer ?
Nous ciblerons vos problématiques et contextes spécifiques

Nous échangerons ensemble avant la première séance pour mieux comprendre vos enjeux concernant l’identification des soft skills.

  • Séance 1 : Elaboration d’une cartographie des soft skills avant la crise.
    Apports E&P sur les enjeux relatifs à l’identification des soft skills
  • Séance 2 : Elaboration d’une cartographie des soft skills pendant la crise.
    Apports E&P sur situations de travail et expression des softs skills dans le contexte actuel
  • Séance 3 : Proposition d’une grille d’évaluation des soft skills post crise.
    Apports E&P sur les dispositifs d’évaluation des soft skills – enjeux / risques / opportunités
Vos livrables

E&P vous aidera à réaliser une cartographie des soft skills avant/pendant ainsi qu’une grille d’évaluation permettant de capitaliser sur les soft skills révélées par la crise.

Les risques psychosociaux en temps de COVID 19

Atelier animé par Régis GUICHARD

  • Atelier opérationnel pour prévenir les RPS dans cette période
  • Destiné au DRH, DRS, RRH et managers
  • 3 séances de travail en distanciel
Nous répondrons ensemble aux questions pratiques suivantes :
  • Quelle démarche d’identification des RPS dans une rentrée sociale incertaine ? Comment identifier l’impact du contexte COVID-19 sur la réalisation du travail, les difficultés et leurs éventuelles conséquences en termes de RPS ?
  • Comment retrouver du lien et remettre en marche les collectifs de travail ?
  • Comment intégrer les craintes suscitées par une potentielle seconde vague sur les lieux de travail, dans les facteurs de RPS ?
  • Quelle mesure des RPS possible et quelles actions de prévention sont mises en place ? Quels risques juridiques liés à l’évaluation des RPS dans la période actuelle ?
Vos livrables :
  • Grille d’analyse des RPS en période de COVID-19
  • Exemples d’outils de mesure des RPS, de plans d’actions de prévention à mettre en œuvre éventuellement une méthodologie d’intégration dans l’EvRP si nécessaire.

Expérimentons la formation en situation de travail à distance !

Atelier animé par Frédérique GERARD, Sophie MARSAUDON

  • Atelier opérationnel pour lancer des expérimentations AFEST à distance
  • Destiné aux responsables de formation et à toute personne en charge de l’AFEST ou souhaitant tester l’AFEST à distance
  • 2 séances en distanciel, en inter-entreprises et avec 2 expertes

Jusqu’à présent, la Formation en Situation De Travail était d’abord et avant tout perçue comme une modalité “en présentiel”. Par définition, l’accompagnateur se doit en effet d’être à proximité de l’apprenant. La crise sanitaire et la diffusion du télétravail nous ont fortement incités à questionner cette évidence : et si la formation en situation de travail était possible à distance ?

Au premier abord, ce scénario est très tentant : l’organisation de l’AFEST serait largement facilitée ; de nombreux déplacements seraient économisés pour l’apprenant et/ou l’accompagnateur…

Il est toutefois nécessaire de s’assurer de l’efficacité de la Formation en Situation de Travail à distance. Dans vos organisations et pour vos métiers, permet-elle réellement d’apprendre ? Se révèle-t-elle aussi puissante que lorsqu’elle est réalisée en présentiel ? Et, si oui, à quelles conditions ?

Pour bâtir un modèle d’AFEST à distance pertinent pour votre organisation et vos métiers, nous répondrons avec vous aux questions pratiques suivantes :
  • Quels sont les premiers retours terrain d’expérimentations déjà lancées ?
  • Quels facteurs de succès ?
  • Quels types d’expérimentations mener sur l’AFEST à distance ?
  • Et avec quelle grille d’analyse pour le retour d’expérience ? Quels facteurs de succès ?
Nous ciblerons vos problématiques et contextes spécifiques

Avant la première séance, nous échangerons lors d’un entretien individuel pour mieux comprendre vos contextes et vos enjeux. Puis nous travaillerons lors de 2 réunions collectives d’1h30 à 2h, en distanciel, conçues et animées par E&P et faisant l’objet d’une capitalisation.

Vos livrables

>  Benchmark “flash” des premiers retours terrain en matière d’AFEST à distance
> “Répertoire” d’expérimentations possibles
>  Grille d’analyse pour le retour d’expérience

Événement et formation

Ré-inventons les programmes de reconversion pour répondre à la pénurie des techniciens

Action Lab animé par Frédérique GERARD, Maud GUY-COQUILLE

Avant la crise, vous étiez nombreux à être confrontés à une pénurie mondiale de techniciens. Malgré la situation sanitaire et économique, la question reste entière. Concrètement, les défis qui se posent à vous sont les suivants :

  • La nécessité de reprendre et/ou poursuivre l’activité sur le terrain
  • Des postes de techniciens à pourvoir dans un contexte de gel des recrutements
  • Un besoin toujours fortement présent de faire évoluer les compétences existantes liées, notamment, à la transformation digitale & technologique.

Vous êtes convaincus que les programmes de reconversion vers des postes de techniciens pour vos collaborateurs et/ou un public extérieur constituent une partie de la solution ?

Nous vous proposons de travailler avec vous et vos pairs sur l’efficacité et l’efficience de ces programmes :

  • Comment prendre en compte la transformation des métiers techniques et le passage au 4.0 dans un tel programme ?
  • Comment veiller à ce qu’à l’issue du programme, les futurs techniciens et futures techniciennes soient effectivement préparés à exercer leur métier ?
  • Comment mettre en œuvre et susciter de l’adhésion autour d’un tel programme de reconversion ?

Vous êtes directeur/responsable formation ou mobilité ? Vous êtes chefs de projets mobilité ou formation ? Vous êtes managers d’unités techniques ? Vous souhaitez concevoir et/ou revisiter vos programmes de reconversion spécifiques “techniciens et techniciennes” ? 

Nous avons spécialement conçu pour vous une nouvelle forme d’expérience collaborative : un action lab pour co-construire, avec vos pairs et des experts, des solutions opérationnelles innovantes.

Nous vous proposons :

  • de concevoir ensemble des actions de reconversion spécifiques pour les techniciens et des repères pour le design d’un programme
  • de partager les pratiques d’entreprises innovantes en la matière
  • et de co-construire des outils utiles à la mise en œuvre

Trouvons les clés pour concevoir et mettre en oeuvre votre politique d’abondement du CPF

Action Lab animé par Pascale FOTIUS

Le déploiement de la loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » impose d’aborder différemment la formation, d’en piloter son efficience, son financement…pour répondre aux enjeux d’individualisation et d’employabilité.

De nombreuses questions opérationnelles se posent : comment définir et orienter concrètement sa politique d’abondement du CPF ? Avec quelles finalités et quels impacts opérationnels ? Quel dialogue avec l’ensemble des parties prenantes (Comex, managers, salariés, représentants du personnel…), quelle communication ? Comment s’assurer que cette politique contribue à l’expérience salarié ?

Vous êtes Directeur/rice des Ressources Humaines, HR Business Partner, Directeur/rice de la formation, Responsable du pilotage de la formation, Groupe L&D Deputy Director, Responsable du développement RH…

Nous avons spécialement conçu une nouvelle forme d’expérience collaborative : un Action Lab pour co-construire, avec vos pairs et des experts, des solutions opérationnelles innovantes.

Dans cet E&P Action Lab, nous vous proposons de travailler ensemble pour :

  • Concevoir les orientations et scénarii possibles d’une politique d’abondement du CPF
  • En analyser les impacts dont ceux sur la stratégie de financement
  • Penser et mettre en œuvre une méthode permettant de faire vivre cette politique dans votre entreprise
  • Identifier les leviers d’utilisation du CPF par les salariés

 

E&P Action Lab, c’est :

  • Des séances de co-construction à Paris de 9h30 à 12h30 
  • ​​​​​Un entretien personnalisé en amont (par téléphone)
  • Des apports de contenus et de méthodes
  • Des livrables adaptés à vos organisations

La crise : une opportunité pour l’émergence de soft skills spécifiques ?

Atelier animé par Stéphanie KISELMAN, Leslie BONNIN

  • Atelier opérationnel pour définir les soft skills révélées pendant la crise pour en faire un outil managérial
  • Destiné aux DRH, RRH, Responsable Développement RH, Talent Management, Learning & Talent Development
  • 3 séances en distanciel, en interentreprises et experts E&P

La période inédite que nous vivons a placé de nombreux travailleurs dans des situations de travail inhabituelles et souvent contraignantes. Dans les entreprises, des salariés ont fait preuve d’adaptabilité, de réactivité et ont mis en œuvre de nouvelles formes de coopération.

Avant la crise sanitaire, un consensus existait déjà sur la nécessité de développer des compétences comportementales pour contribuer à la performance des organisations. La période actuelle a sans doute été un amplificateur en la matière. L’enjeu est aujourd’hui de capitaliser sur les soft skills mises en œuvre depuis près de 4 mois pour en faire des outils pérennes au service de la performance.

Nous répondrons avec vous aux questions suivantes :
  • Quelles nouvelles compétences ont émergé ?
  • Quelles soft skills seront nécessaires pour demain ?
  • Comment les développer et bien sûr les évaluer ?
Nous ciblerons vos problématiques et contextes spécifiques

Nous échangerons ensemble avant la première séance pour mieux comprendre vos enjeux concernant l’identification des soft skills.

  • Séance 1 : Elaboration d’une cartographie des soft skills avant la crise.
    Apports E&P sur les enjeux relatifs à l’identification des soft skills
  • Séance 2 : Elaboration d’une cartographie des soft skills pendant la crise.
    Apports E&P sur situations de travail et expression des softs skills dans le contexte actuel
  • Séance 3 : Proposition d’une grille d’évaluation des soft skills post crise.
    Apports E&P sur les dispositifs d’évaluation des soft skills – enjeux / risques / opportunités
Vos livrables

E&P vous aidera à réaliser une cartographie des soft skills avant/pendant ainsi qu’une grille d’évaluation permettant de capitaliser sur les soft skills révélées par la crise.