Quoi de neuf

Votre prévention est-elle efficace ?

Article du 23 septembre 2019
Les RPS sont complexes, multifactoriels et multi-causals. Ils résultent, au sein d’un système, d’un déséquilibre entre des facteurs de risques liés à la situation de travail et les ressources des individus pour y faire face. Les prévenir suppose notamment d’articuler les trois niveaux de prévention primaire, secondaire et tertiaire, comme l’action conjuguée des différents types d’acteurs (stratégiques et opérationnels, spécialisés et généralistes), à tous les niveaux de l’organisation, l’ensemble faisant « système ». Notons que la prévention primaire est encore insuffisamment développée ; elle est considérée comme la plus efficace mais requiert des travaux structurants dépassant le court-terme. Il n’existe pas de Système de Management de la Prévention des RPS type (SMPRPS). Un SMPRPS est à construire à partir de son contexte spécifique. La réflexion doit équilibrer et concilier – voire réconcilier selon les organisations – les dimensions « prescrit et réel » ; une approche basée uniquement sur le normatif pouvant s’avérer contre-productive pour la prévention. Toute démarche de transformation d’un SMPRPS ne peut se faire qu’à partir de l’existant, sur la base d’un diagnostic. Notre expérience nous permet d’identifier plusieurs conditions pour que cette analyse soit pertinente, en particulier : - elle a besoin d’être faite à 360°, en explorant plusieurs registres : échelles individuelle et collective, objectif (faits) et subjectif (perceptions et représentation) etc. ; - elle nécessite également de croiser quatre grandes dimensions et d’investiguer des questions clés et factuelles.

Maintien en emploi : il faut élargir le scope

Article du 20 mars 2019
Le maintien en emploi est aujourd’hui un sujet au centre des préoccupations sociales. Concomitamment à la publication du rapport Bérard-Oustric-Seiller (que nous avons présenté ici), la Haute autorité de santé (HAS) a publié ses recommandations à destination des professionnels de santé, mais également des autres acteurs, y compris des ressources humaines

Santé sécurité au travail : quels liens établir entre formation et professionnalité ?

Article du 23 janvier 2019
L’histoire de la santé sécurité au travail en France montre des progrès importants depuis la mise en place des premières législations en la matière au XIXe siècle. Pourtant, de nombreux acteurs font le constat de l’atteinte d’un palier, malgré la mise en œuvre de moyens de plus en plus conséquents. Ce palier correspondrait, pour certains, aux limites du modèle actuel de prévention, de son cadre conceptuel et de ses outils. Ainsi, les pouvoirs publics cherchent-ils à promouvoir (notamment à travers le 3e plan Santé travail) une approche de prévention fondée sur la mise du travail au centre des préoccupations et de la prévention au cœur des actions. Une analyse stratégique sur le lien entre professionnalisation et sécurité industrielle réalisée par la Fondation pour une culture de sécurité industrielle (Foncsi) et publiée récemment permet d’illustrer les apports de cette approche en matière de conception des formations à la sécurité. Sur des sujets connexes, vous pouvez (re)lire nos études sur :

Conditions de travail : le Ministère fait le bilan

Article du 30 novembre 2018
La publication annuelle du bilan des conditions de travail par la Direction générale du travail est toujours un événement important : il offre un tableau de l’action des différents acteurs étatiques et paraétatiques de la prévention, présente le déploiement des politiques, livre une analyse des dynamiques à l’œuvre sur le terrain, détaille les chiffres clés et donne la parole aux partenaires sociaux. Éléments choisis ci-joints, ainsi que le document.

Conditions de travail : le Ministère fait le bilan

Article du 29 novembre 2018
La publication annuelle du bilan des conditions de travail par la Direction générale du travail est toujours un événement important : il offre un tableau de l’action des différents acteurs étatiques et paraétatiques de la prévention, présente le déploiement des politiques, livre une analyse des dynamiques à l’œuvre sur le terrain, détaille les chiffres clés et donne la parole aux partenaires sociaux. Éléments choisis ci-joints, ainsi que le document. En lien avec ce sujet, vous pouvez (re)lire les posts suivants : - Quels sujets de travail pour 2019 à l’aune de vos « Conversations avec Franck Morel » ? - La santé au travail au cœur de 3 rapports importants en cette rentrée

Les politiques de prise en compte du burn-out dans les pays de l’UE

Article du 02 novembre 2018
La prise en compte des différents types d’atteinte à la santé mentale, et notamment du burn-out, du fait du travail, fait l’objet depuis quelques années d’un débat dans notre pays. L’éclairage des situations dans les autres pays de l’UE est un éclairage intéressant. La Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) a justement publié en septembre dernier un rapport qui passe en revue les conceptions, les politiques et les réglementations adoptées en Europe pour lutter contre le burnout au travail (voir PJ, en anglais). Découvrez ou redécouvrez aussi :
  • Le saviez-vous ? Une nouvelle norme mondiale SST est née
  • Aborder les RPS à l’échelle européenne ? Un guide repéré pour vous ! En Europe, les risques psycho-sociaux tendent à augmenter. Mais quelle est l’ampleur du phénomène ? Pour quels impacts ? Comment agir ? Ces trois grandes questions ont donné lieu à un projet européen réunissant 21 Etats membres de l’UE pendant deux ans, qui a permis d’aboutir à la réalisation d’un guide que vous pouvez télécharger. Au-delà d’une photo des risques les plus répandus et de recommandations générales, il illustre également des pratiques mises en œuvre en Europe sur des risques spécifiques tels que ceux qui font écho aux problématiques que vous nous remontez souvent : montée des incivilités, hausse des situations de surcharge de travail, horaires irréguliers...
Et aussi :
  • A l’appui d’une récente recherche québecoise: Les formations gestes et postures sont-elles efficaces ?
  • Dénonciation de harcèlement, une nouvelle limitation à l’étendue de la protection ?
  • Quoi de neuf du côté de l’aptitude professionnelle ?

« Se doper pour travailler » reçoit le prix du livre RH 2018. (Re)lisez la synthèse !

Article du 11 octobre 2018
Ouvrage collectif, sous la direction de Renaud Crespin, Dominique Lhuilier, et Gladys Lutz, Se doper pour travailler (Editions Eres) contribue au renouvellement, à partir de l’analyse du travail réel et des usages effectifs de psychotropes, de la problématique classiquement désignée sous les termes « addiction et travail ». Pour les auteurs, la focalisation sur des approches médico juridiques masque les évolutions contemporaines de cette problématique : les évolutions des usages de produits devant être mises en perspective avec les évolutions du travail. C’est, pour eux, à cette condition que peuvent être repensées sérieusement les politiques et actions de prévention. Pour retrouver l'interview que nous avions réalisée de Gladys Lutz à l'occasion du congrès Additra en décembre 2017, cliquez ici. Retrouvez également ici la fiche de lecture que nous avions rédigée pour vous lors de la sortie de l’ouvrage.​ Enfin, (re)découvrez notre série sur les addictions :
  • Améliorer la performance par les médicaments et les drogues
  • Cannabis au travail ?
  • Prévention des addictions : où en est-on ?
  • FOMO, nomophobie, E-Anxiété... Le DàD pour préserver la santé ?

La santé au travail au cœur de 3 rapports importants en cette rentrée

Article du 24 septembre 2018
Le sujet de la santé au travail prend davantage d’importance ces derniers mois. Point d’étape en cette rentrée ! Les ordonnances travail de 2017 comportaient, au-delà de la fusion des IRP, des mesures relatives au compte pénibilité, qui pour une partie des facteurs de pénibilité revenaient en arrière à une logique de réparation, plutôt qu’à une logique de prévention. Suite aux critiques formulées par différents acteurs, le gouvernement avait promis de revenir sur les questions de santé au travail. Trois rapports importants ont depuis été publiés presque coup sur coup sur le sujet, une première.

Améliorer la performance par les médicaments et les drogues

Article du 20 juin 2018
L’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA) vient de publier une étude sur l’usage de médicaments et/ou de drogues visant à améliorer la performance au travail, prolongeant une réflexion initiée à travers une précédente publication de 2015 des mêmes auteurs. En voici une synthèse.
Découvrez ou re-découvrez sur le thème des addictions, nos billets récents dont
  • Cannabis au travail ?
  • Prévention des addictions : où en est-on ?
  • FOMO, nomophobie, E-Anxiété... Le DàD pour préserver la santé ?
  • Le dopage, une pratique courante dans le monde du travail ?

Les formations gestes et postures sont-elles efficaces ?

Article du 07 juin 2018
Les effets négatifs sur la santé de l’activité physique sont connus depuis fort longtemps, notamment concernant les manutentions. Dans les années 1960, l’INRS a ainsi mis en place des formations de moniteur de sécurité manuelle. Par la suite, les formations « gestes et postures » vont se développer comme réponse à l’augmentation de la sinistralité. Elles sont depuis quelques années remises en cause dans leur efficacité. Une recherche québecoise récente fait le point sur le sujet.

Changement du climat : quel impact sur les risques professionnels ?

Article du 09 mai 2018
Il est aujourd’hui avéré que le changement climatique est une réalité. Ce phénomène est de nature à produire des bouleversements majeurs dans de multiples domaines et sur toute la planète. Saisie par la Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale du travail (DGT), l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié le 19 avril dernier un rapport d’expertise collective et un avis sur les impacts potentiels liés au changement climatique sur la santé et la sécurité des travailleurs.

TMS : faut-il se bouger…

Article du 02 mai 2018
Les sportifs s’échauffent et s’étirent avant et après l’activité physique. Et pourquoi pas les salariés avant le travail ? Suivant ce principe, des actions spécifiques de prévention des TMS reposant sur des exercices physiques ont été mises en œuvre depuis plusieurs années et sont régulièrement proposées aux entreprises par des intervenants spécialisés. Mais est-ce efficace sur le long terme ? Nous vous invitons à lire notre synthèse des conclusions de l’INRS sur les bénéfices des actions de prévention fondées sur la pratique d’exercices physiques au travail (échauffement, étirement, développement musculaire). Sur le même sujet : - Aborder les RPS à l’échelle européenne ? Un guide repéré pour vous ! - Marche et obésité

Anticiper la pénurie de médecins du travail : que peuvent faire les entreprises ?

Article du 28 mars 2018
Demain, sans médecin du travail ? Ou comment anticiper, au niveau des entreprises, la pénurie prévisible de cet acteur central du dispositif de santé et sécurité au travail. Nous vous proposons ici un exercice de prospective.

Face aux enjeux du numérique, les préventeurs perplexes

Article du 21 mars 2018
Le numérique est là, il faut s’y faire : c’est le constat qu’ont partagé des acteurs de la prévention de risques professionnels lors d’un colloque organisé par Eurogip (groupement d’intérêt public formé par la CNAMTS et l’INRS) à Paris le 15 mars 2018. Mais au-delà de ce constat, comment appréhender les enjeux découlant de cette révolution ? Si on entrevoit comment tirer parti des nouveaux outils, en ce qui concerne la prévention des nouveaux risques, il faut bien l’admettre, nous sommes encore un peu comme la poule qui a trouvé un smartphone. (Re)découvrez des posts qui peuvent vous intéresser :
  • La charge cognitive au cœur des enjeux du droit à la déconnexion
  • La publication "Droit à la déconnexion : figure de l’engagement 3.0 ?"
  • FOMO, nomophobie, E-Anxiété... Le DàD pour préserver la santé ?
  • Le droit à la déconnexion : plus une affaire de sensibilisation que de technologie...
  • Droit à la déconnexion : plantons le décor pour...

Où en est la médecine du travail ?

Article du 07 février 2018
Où en est la médecine du travail ? Acteur central à bien des égards de la politique de santé au travail, la médecine du travail est soumise à des évolutions majeures depuis plusieurs années. Dans l’attente des conclusions de la mission sur la santé au travail et la prévention des risques professionnels confiée à Bruno Dupuis, Charlotte Lecocq et Henri Forest par Muriel Pénicaud et dont l’échéance est prévue pour fin d’avril, la publication d’un rapport de l’IGAS et de l’IGAENR, sur la médecine du travail permet de faire le point sur la question.

Prévention des addictions : où en est-on ?

Article du 13 décembre 2017
Où en est la question de la prévention des addictions ? Nous avons interrogé Gladys Lutz, présidente de l’association Additra – Addictologie et travail – qui mobilise des chercheurs et des intervenants autour de la prévention des addictions, après la conclusion des travaux du 2e Congrès Travail, santé et usage de psychotropes qui s’est tenu à Montrouge les 13 et 14 novembre derniers.

OpenSpace : nouvelle norme pour évaluer les nuisances sonores

Article du 18 octobre 2017
Le principal motif des plaintes exprimées par les salariés travaillant dans des open-spaces concerne la gêne liée au bruit et la fatigue qui en résulte. Comment analyser et objectiver ces plaintes ? Comment agir sur cette problématique ?

3 modifications majeures du Compte Pénibilité

Article du 13 octobre 2017
Nous vous accompagnons dans le décryptage des Ordonnances réformant le code du travail. Jusqu’à présent, les questions posées ont surtout porté sur les sujets du droit du licenciement et sur celui de la fusion des instances représentatives du personnel, laissant potentiellement dans l’ombre les mesures portées concernant la pénibilité, dispositif qui a pourtant suscité des débats vifs et nombreux ces dernières années. Or, l’ordonnance n°2017-1389 du 22 septembre 2017, passée plutôt au second plan du débat social en cette rentrée, apporte des modifications substantielles au dispositif relatif à la pénibilité. Dans l’attente de la publication des décrets d’application, quelle analyse peut-on faire des changements apportés et de la logique sous-jacente à cette ordonnance et quelles perspectives peut-on y voir ? Dans l’article ci-joint, écrit pour vous, nous développons les origines du dispositif du compte pénibilité puis zoomons sur les trois modifications majeures intervenues, ainsi que les évolutions à venir.

476 milliards d’euros par an : coût des accidents du travail et maladies professionnelles pour l’Union Européenne

Article du 21 septembre 2017
Le 21ème congrès mondial sur la santé et la sécurité au travail s’est tenu à Singapour du 3 au 6 septembre dernier, sous l’égide de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Un coût conséquent des accidents du travail et maladies professionnelles pour l’Union Européenne. L’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail y a présenté les résultats d’une étude sur les coûts des accidents du travail et des maladies professionnelles chiffrés à hauteur de 476 milliards d’euros par an soit l’équivalent de 7,1 millions d’années de vie perdues ou gâchées... 

Concilier grossesse et activité professionnelle ?

Article du 13 septembre 2017
Suite à deux cas de fausses couches survenus sur le lieu de travail dans la grande distribution, le Ministre du travail a saisi l’ANACT en mars 2017 sur la situation au travail des femmes enceintes. Nous avons rédigé pour vous une synthèse du rapport qui vient d’être publié, et qui présente des éléments d’analyse et suggère des propositions d’actions ad hoc intéressantes pour l’ensemble des secteurs d’activité. Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

Cancérogènes : plus d’un salarié sur 10 exposé

Article du 20 juillet 2017
Le cancer est devenu la première cause de mortalité en France (avec près de 150 000 décès estimés en 2015), devant les pathologies cardio-vasculaires. Sa prévention est considérée comme une priorité de la santé publique et de la santé au travail. L’exposition aux nuisances cancérogènes dans le travail est ainsi au centre de deux études qui viennent d’être publiées sur le sujet en France et au Québec, ayant pour objectif d’évaluer l’exposition des salariés et d’identifier les catégories de populations les plus à risques afin de mieux cibler la prévention. Quelles sont ces nuisances cancérogènes ? Quels sont les principaux résultats de ces deux études ? Pour quels enjeux de la prévention ? Nous vous invitons à lire cet article en fichier téléchargeable

Qu’est-ce que le concept de workaholisme ?

Article du 04 juillet 2017
Notre société valorise l’engagement et en fait la clé de la performance pour l’entreprise et donc pour la société en général. Un éclairage sur les conséquences de ce qui pourrait découler d’excès de l’engagement est apporté dans le dernier numéro de la revue scientifique de l’INRS qui fait le point sur le workaholisme. Qu’est-ce que ce concept ? Qui sont les salariés concernés ? Quels sont les effets du workaholisme ? Comment les prévenir ? Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article rédigé pour vous, en fichier ci-joint Bonne lecture !  

Handicap : quels impacts des évolutions du cadre réglementaire et financier ?

Article du 06 mars 2017
En complément des dossiers et billet spéciaux à l’occasion de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, nous vous présentons un bref aperçu des impacts des évolutions du cadre réglementaire et financier sur l’insertion et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.

Études

Note de conjoncture sociale 2017

Étude du 19 octobre 2017

Un moment singulier, la mutation du modèle social français

Au moment de la rédaction de la note précédente, la candidature Macron ne faisait qu’émerger. Nous insistions sur le fait qu’une victoire de la droite républicaine marquerait nécessairement une rupture. Nous analysions que dans cette hypothèse, elle se traduirait par un changement de méthode dans l’approche du dialogue social. Nous pronostiquions le retour de la primauté du politique dans la définition et la mise en œuvre des réformes autour de deux grands axes : la réforme des modalités et des moyens du dialogue social et celle du marché du travail tout en posant la question de l’acceptabilité sociale de ces réformes.